Nous avons décidé de changer, pour le bien être de notre enfant et celui de notre Casa

Nous nous sommes retrouvés face à notre enfant, notre Zebulon, complètement désemparés.
Nous faisions face à ses colères,  ses cris, ses peurs avec tant de désarroi. Nous savons que notre petit a mal dans ses oreilles. Nous savons que ses “araignées” l’envahissement et le kidnappent (billet ici). Ses cris, nous les prenions avec un sentiment d’impuissance. Oui, nous n’arrivons pas à le soulager ni à l’écouter.

Le constat était là sous nos yeux. Nous entendions ses cris mais sans savoir les écouter. La patience nous échappait et nombreuses soirées se sont terminées dans les pleurs et avec un profond sentiment d’échec. Où étaient les parents que nous voulions être?

Un cri de trop, l’annonce d’une énième opération et nous avons décidé de changer notre façon de faire mais surtout de penser. Voilà quelques semaines, nous accueillons la colère de Zebulon. Face à ses hurlements et ses gestes violents, nous répondons par de la douceur, de la présence, de la bienveillance. Il exprime alors ses sentiments dans mes bras. Je reste allongée sur le sol avec lui, la main sur lui et quand je sens un début d’apaisement je lui parle. Lui chuchoter des mots d’amour mais aussi et surtout que je reste là, à ses côtés. Et puis ça cesse doucement. Je ne cherche plus à lui faire cesser ses pleurs. Je lui laisse la liberté de pleurer mais à mes côtés en sentant mon amour.

Nous constatons que ses crises, ses pleurs diminuent en quantité et surtout en intensité. Je ne fuis plus ces moments là. Je ne prends plus ces instants comme un échec en tant que Mamá car mon petit a mal mais je tends l’oreille et j’écoute ses pleurs.

La douleur est toujours là ainsi que les acouphènes. Mais la Casa retrouve en sérénité. Zebulon sait que nous devons aller à l’hôpital et accepte l’idée d’y aller. La dernière visite chez Docteur Tonton ne s’ est pas passé dans l’effroi. Nos nuits sont plus calmes, voici plusieurs jours sans pleurs dans le sommeil,  sans cauchemars.

Des jours plus doux créent des nuits plus calmes.

Nous avons décidé de changer. Changement au sein de notre duo parental. Nous apprenons à écouter notre enfant et pas seulement à l’entendre. Voilà une jolie ironie pour les oreilles de la Casa.

image

“Au coeur des émotions de l’enfant” Isabelle Filliozat.

Rendez-vous sur Hellocoton !Mamá Chronique

5 Replies to “Nous avons décidé de changer, pour le bien être de notre enfant et celui de notre Casa”

  1. Hello ma chère amie !
    C’est une décision courageuse, ce n’est pas facile de se remettre en question, surtout dans des conditions difficiles.
    Plein de bisous à la Casa !

  2. C’est pas toujours facile de prendre suffisamment de distance pour prendre ces décisions là, surtout dans la fatigue, le ras le bol et l’impuissance dans laquelle vous vous trouvez. Tenez bon dans cette nouvelle voie 🙂

  3. Que c’est beau de savoir se remettre en question ! Et ce n’est pas facile. Bravo.
    Je ne sais pas si je l’ai fait ou alors sans m’en rendre compte, mais chez nous il y avait 5 enfants avec 2, 3, 5 et 5 ans d’écart entre chaque. Mais apparemment, il semble qu’ils soient assez contents de leur éducation et ce n’est pas facile.
    Je te suis avec plaisir depuis quelques temps et je suis contente quand ça va bien. Continuez tous ainsi, bravo encore.
    Bisous pour tous MB2

  4. Pas évident de s en rendre compte ni de changer. Bravo à vous.

    D.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.