[Envie de lire] Un merveilleux malheur Boris Cyrulnik

41NKHMYQCDL

Quatrième de couverture:

« On s’est toujours émerveillé devant ces enfants qui ont su triompher d’épreuves immenses et se faire une vie d’homme, malgré tout Le malheur n’est jamais pur, pas plus que le bonheur.
Un mot permet d’organiser notre manière de comprendre le mystère de ceux qui s’en sont sortis. C’est celui de résilience, qui désigne la capacité à réussir, à vivre, à se développer en dépit de l’adversité.
En comprenant cela, nous changerons notre regard sur le malheur et, malgré la souffrance, nous chercherons la merveille. » Boris Cyrulnik

Mon avis:

Boris Cyrulnik, psychiatre et psychanalyste français, cherche à décoder la machine humaine. Il a cette volonté de transmettre son savoir et à travers nombreux ouvrages, et parvient à mettre à la portée du plus grand nombre la compréhension de mécanisme parfois complexe.

Dans cet essai, Boris Cyrulnik met en exergue notamment le mécanisme de la résilience. Terme tout d’abord physique, la résilience est la capacité pour un corps, un organisme; une organisation ou un système quelconque à retrouver ses propriétés initiales après une altération. En psychologie, la résilience est un phénomène consistant à pouvoir revenir d’un état de stress post traumatique.

Au travers d’exemples d’individus devenus résilients suite aux guerres, aux conflits, des orphelins, l’auteur dépeint des traumatismes qui peuvent bloquer le développement d’une personne. Un traumatisme parfois difficile à en trouver l’origine et à en soigner mais qui amène à réfléchir sur le processus de réparation.
Un même traumatisme est vécu différemment par un adulte et un enfant. Ils surviennent alors à des moments différents sur des constructions psychiques différentes.

 “l’inégalité des traumatismes nous mène à penser que l’histoire n’est pas un destin”.

La façon dont il est accueilli va avoir une incidence sur le rétablissement de la personne et sur sa réparation. L’être humain est en construction permanente, chaque rencontre peut-être un virage qui influencera sa trajectoire intime ou sociale. Il garde le souvenir de son passé et l’utilise dans ses choix.
Ce qui est écrit ne l’est pas pour longtemps. Ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera plus demain car les déterminismes humains sont à courte durée.

“Nos souffrances nous contraignent à la métamorphose”.

L’auteur explique à travers l’histoire de résilient, que le traumatisé peut rarement s’en sortir sans un “tuteur de développement”: un support affectif, d’écoute et de soutient l’aide à se repérer dans sa tempête intérieure.

Le principe de résilience se tricote “avec le même goût du monde, à chaque chapitre de notre histoire, nous avons à résoudre les problèmes de notre âge. Une maille à l’endroit pour notre passé et notre vie intime, une maille à l’envers pour notre culture et nos proche, c’est ainsi que nous tricotons nos existences”.

L’être humain a cette capacité étonnante à se remettre des traumatismes psychiques les plus violents et a se sortir des situations désespérées grâce à l’élaboration d’un récit intérieur. Dès lors que l’on parvient à faire le récit de son malheur, on donne un sens à nos souffrances, on comprend alors par la suite comment on a pu transformer ce malheur “en merveille”.

Un livre passionnant et accessible.

Rendez-vous sur Hellocoton !Mamá Chronique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.