Lettre ouverte à mon père

Papa,

Ces mots n’étaient pas prévus, cet instant n’était pas programmé … Mais il apparaît nécessaire. Il n’y a pas de hasard dans la vie …

Récemment tu as retrouvé mon profil Facebook et par la même occasion tu as fait une demande d’ami! Ironie de Facebook que cette demande d’ami … Profil Facebook qui ne donne ni mon nom, ni mon lieu de vie … Et pourtant ta demande m’a été faite. Regroupement avec des personnes que l’on connait, coup de chance ou de hasard. Mais surtout maintenant tu connais mon nom de blog. Depuis ce jour, je vois dans les statistiques que tous mes articles ont été lus, tous …. même le plus ancien … je ne peux m’empêcher de penser que c’est peut être toi ….

Ma première sensation a été la panique. Je me suis sentie traquée et même j’ai eu un sentiment de viol dans ma vie qui ne t’appartient pas. Je t’ai fait la demande de ne plus me contacter et tu as brisé cette demande. Au delà même d’un appel, tu es passé par la toile et tu as fait incursion. Je t’ai bloqué immédiatement et j’ai supprimé toutes les personnes que nous connaissons éventuellement en commun. Je te fuis, je me cache comme toi tu l’as fait pendant plus de 20 ans. Réaction enfantine? Oui je te l’accorde mais pour le moment cette réaction était et est la seule réponse à ma peur.

Ma peur. Oui. Les fêtes approchent et je craignais d’avoir à nouveau de tes nouvelles. Moi qui est cru tellement de temps à cette magie réconciliatrice. Moi qui avait tellement prié de te serrer dans mes bras. Ma seule demande au Père Noël a été systématiquement de te retrouver. Cette chaise vide chaque année me faisait si mal …

Et puis, il y a eu ma recherche dans l’intérêt des familles, nos premiers appels et ta venue ce 23 décembre, alors que je t’avais demandé de ne pas venir à ce moment là. Ta venue allait bouleverser toute la famille, faire remonter des démons et des secrets et surtout …. Je devais choisir avec qui j’allais passer les fêtes. Toi ou avec ma famille, qui est la tienne aussi … La joie était là mais la magie de Noël c’était évanouie.

Depuis plus n’a été pareil …

3 ans depuis … Des essais pour s’entendre, pour se comprendre. Des essais pour s’apprivoiser et se laisser une place dans la vie de chacun. Mais un immense échec. 2 vies tellement différentes et inconnues. Je voulais peut etre juste te retrouver mais pas forcément te faire une place dans ma vie … Peut être …
Mon amie m’a dit que le Bonheur, la Paix ne peut venir que dans le Pardon. Mais pardonner ne veut pas dire excuser. Je pense que j’ai dû réussir à te pardonner quelque part pour avoir pu faire la démarche de te retrouver …

Mais je ne peux t’excuser. Je ne t’excuse pas de m’avoir abandonnée, je ne t’excuse pas de ne pas avoir été là, d’avoir démissionné totalement de ton rôle de père. Tu auras pu être là même un peu. Je ne peux t’excuser d’avoir fait la même chose à un autre enfant … mon demi-frère … Je ne peux t’excuser de t’être enfui, caché et d’avoir espéré que moi je fasse tout. Que je fasse cette démarche, que j’affronte mes démons et la famille. Je ne peux t’excuser de m’avoir fait porter tes faiblesses, tes peurs. De m’avoir fait endosser le rôle de l’adulte et de m’avoir rendue responsable de tes échecs. Moi je suis l’enfant et toi tu étais l’adulte. N’inversons pas les rôles!

Noël arrive et tu cherches à reprendre contact. Devrai-je accepter? Esprit de Noël, Pardon de l’instant? Charité chrétienne? Peut-être …. Mais je ne le souhaite pas. Je suis en paix pour le moment avec cette décision. Elle a été prise dans la douleur mais aussi dans la réflexion. Pas un coup de tête, pas un caprice. Mon envie de te voir était celle d’une enfant et ma décision de cesser est celle d’une adulte.

Si tu lis ces lignes, te voilà face à moi par écrans interposés. C’est la seule chose que je peux et veux te donner. Peut être qu’à travers ces mots posés ici et là, tu comprendras la femme que je suis. Je n’attends de toi aucun commentaire, aucune justification, aucune accusation. Bien que tu sois libre de mettre les commentaires comme tout à chacun ici, je ne me justifierai pas. Je ne m’excuserai en aucun cas et je n’expliquerai pas mes mots. Ces mots m’appartiennent. Ils ont été posés ici petit à petit. J’ai cherché ma liberté pas après pas. Mots après mots. La femme d’il y a un an n’est pas celle d’aujourd’hui. Je suis allée chercher, au plus profond de moi, ma liberté, la rupture avec mon passé dont tu fais partie. Je l’ai méritée et j’y ai droit!!! Ce blog m’a ouvert la porte sur ce chemin. Je suis fière de tout ceci et il restera ouvert tant que j’en ressentirai le besoin. Ta venue ici ne jouera aucun rôle. Je ne fuirai pas. J’assume. La seule chose que je te demanderai c’est de respecter les textes écris sur et pour mes petits. Ma décision d’adulte ne doit pas toucher mes enfants.

Il y a un an, à cette même période, j’écrivais un billet “la chaise vide” et je priais que Noël m’apporte la sérénité et la force de vivre avec ta chaise vide. Je souhaitais au plus profond être en accord avec ma décision. Et mes prières ont été exaucées. Je suis en Paix. Non pas avec cette chaise vide autour de la table car ta chaise a été enlevée. Je n’attends plus personne. Je n’attends rien de toi pour le moment, il n’y a plus de chaise vide car mon cœur est plein.

Ta fille.

Rendez-vous sur Hellocoton !Mamá Chronique

13 Replies to “Lettre ouverte à mon père”

  1. Bravo pour ces mots.

    Tu es forte. Et je sais que c’est difficile d’être forte.

    Plein de pensées.

    Mel

  2. Gros bisous ma chère amie …

  3. Tu es forte et tu as pris une décision que tu t’expliques, que tu assumes et que tu vis. Je ne peux donc que te soutenir et te dire que tu as raison, cette chaise vide tu n’en a plus besoin, pas pour ça…
    Des bisous et de très très belles fêtes à la Casa <3

    1. Merci beaucoup pour ce doux message! Tu as raison cette chaise vide, je n’en ai plus besoin !! Très belles fêtes à toi et à tes bulles d'<3

  4. Tu as en toi une force incroyable ! Je ne peux qu’admirer ton courage et t’encourager à être telle que tu es, une super maman, une femme courageuse et pleine d’amour.
    Tu as fait le bon choix, tu l’assumes, tu mène ta petite vie, ce n’est pas toujours facile mais tu y arrives très bien. Des bisous ♥

    1. Merci énormément pour ton message si touchant <3. Je tente de mener ma vie en accord avec mes idéaux et je sais que le ChefChronique m'aide dans ce chemin! Cette force que la cherche loin même parfois au fond de moi car la peur me paralyse par moment. J'avance à mon rythme mais surtout j'avance et je ne recule pas!!!
      bisous ma belle et merci encore!

      1. ♥ ♥ Merci à toi, des gens comme toi me donnent de la force tu sais !

  5. Rachel la Maman-Marmotte de la grenouille dit : Répondre

    Juste un mot : Bravo !

    Ça m’a fait réfléchir 🙂

  6. Bravo pour tes mots et ton courage ça n’a pas du être facile d’écrire cette lettre à ton papa !!!

    1. Merci beaucoup pour tes encouragements 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.