Premier billet pour cette année 2016! Je vous présente tous mes meilleurs voeux, que cette année soit bienveillante et pétillante !

La bienveillance, voilà un mot qui me touche et que j’essaie d’apprivoiser ! Est-ce cette capacité à se montrer attentif au bien et au bonheur des autres? Etre indulgent, compréhensif, altruiste, de manière désintéressée? La bienveillance est aussi pour soi, être à son écoute, grandir et accepter ses faiblesses, pour devenir meilleur et vivre surtout plus en harmonie.

Agoaye nous propose cette année un défi, pour soi. Un projet pour soi, pour réfléchir, avancer. Dans son billet Un défi ou un écrit #0 – Genèse et premiers thèmes, Agoaye nous décrit son projet. Il m’a interpellé. Je me lance alors dans cette aventure.

C’est parti pour le premier thème !!!

FB_IMG_1451829108204

Écrire pour renouer avec le passé voilà le premier défi que je me lance! Écrire une lettre à quelqu’un à qui vous avez quelque chose à dire depuis longtemps … Un exercice d’apparence facile mais trouver les bons mots, être certaine de l’intention du message. Trouver les mots justes pour se libérer et être en accord avec soi. Écrire pour renouer avec quelques bouts de soi. Je me suis déjà prêtée à cet exercice et mes lettres ont été publiées ici, sans savoir si les destinataires les ont lues. Mais peu m’importe car je les ai écrites avant tout pour moi. Lettre ouverte à mon père, Je te dis « à bientôt » … toi ma mèreEcrire une lettre à sa mère … que je ne peux toujours pas écrire …

À la lecture de ce défi, j’ai voulu m’écrire une lettre, à la petite fille qui est en moi. Écrire à cette enfant blessée. Écrire pour lui tenir la main …

Ma petite,

Je te laisse ses quelques mots car je sais combien les dernières semaines ont été éprouvantes pour toi. Tu te cachais comme tu le pouvais, vouloir disparaître pour ne plus ressentir. Ne plus ressentir cette douleur, cette rage et cette colère. Les fêtes de fin d’années tu les aimes pourtant tellement! Je sais que tu rêves de magie, de douceur, de lumières qui scintillent et pourtant ton coeur était si sombre. Tu as compris que la magie est parfois cruelle car elle s’évapore comme une illusion. Le vie n’est pas un conte de Noël, tout ne se finit pas toujours bien.

Je te sentais crier au fond de moi, j’ai essayer de te prendre la main, de te cajoler pour te dire que le passé peu être sombre mais l’avenir peut être doux et aimant. Je ne peux pas te promettre que des jours de joie mais je serai là pour avancer pas à pas. Tu es en colère de ne plus croire au miracles, mais saches que le vrai bonheur est dans le présent, dans l’instant que l’on vit avec ceux que l’on aime.

Ne pleure plus toute seule, je suis là. Lâche ce qui fait mal, lâche tes blessures, je t’aiderai à les porter. Tu n’es pas seule. Moi je ne t’abandonnerai pas, n’ai plus peur car moi je n’ai plus peur d’avancer.

A.

« Je prends conscience qu’être heureux dépend de moi. C’est une décision que je peux prendre aujourd’hui même. Le bonheur ne dépend pas de mes réussites de mes possessions, c’est une attitude »

Isabelle Filliozat

FB_IMG_1451735741630

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

19 comments on “Un défi ou un écrit #1”

  1. J’ai (re)lu les textes que tu as mis en lien avant de lire celui d’aujourd’hui, parce que j’avais le sentiment qu’il fallait le faire pour bien comprendre ces nouveaux mots.Et comme toujours, ta plume me touche beaucoup. Je suis impressionnée par ta force et ton courage. Je pense fort à toi.
    PS: Tu aurais pu dire à cette petite fille quelle femme forte et droite elle allait devenir 🙂

  2. Tu écris toujours aussi bien et juste. Tes mots me touchent et me bouleversent, j’aime beaucoup te lire. Bravo, tu es une forte femme, bravo à cette petite fille d’être devenue celle que tu es à présent. Bisous MB2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *