Petit mot doux susurré à l’oreille, imperceptible et puis un fracas dans la tête. Réaction de défense, geste brutal …. Tu mets ta main sur mon épaule pour me prévenir que tu es là et que tu vas me parler.

Un couvert échappé des mains, chute sur le carrelage, un tintement violent !!! Sursaut, Secousse violente dans tout le corps. Le poil se hérisse comme une auto-défense. Une alerte au creux de l’oreille.

Toi mon Zebulon tu me cries ta colère, ta frustration. Quelle douleur morale et physique. Une perceuse en moi reproduit chaque décibel! Je me retiens mais je te hurle si fort de te taire!

Une journée joyeuse passée à une braderie avec ses amies. Quelle magnifique journée ! Un joyeux brouhaha, des badauds qui virevoltent d’un étale à un autre. Quelques mots échangés des rires entre amis et ….

Tout tourne, tout se bouche, les jambes deviennent cotonneuses, je n’entends plus rien et ma bulle éclate. Les larmes coulent ….. Je regarde ce tourbillon autour de moi et je voudrais hurler « arrêter tous de parler, arrêter ce bruit, mais ne me laisser pas dans ce silence !!! ». La peur s’empare et je cherche mon mari. À mon visage, il voit que rien ne va mais je veux continuer. Je m’active à gauche à droite pour ne pas penser que je suis mal.
J’aime le monde, j’aime parler avec tout les autres, j’aime la musique à fond, les danses endiablées. J’aime les dîners festifs où chacun fait de la voix pour se faire entendre et bien souvent je parlais plus fort que beaucoup. J’aime les rires d’enfants, leurs cris de joie. J’aime le chant des oiseaux, le cri du coq mais ma bulle a éclaté …

Depuis, chaque son est une agression. Chaque bruit me fait vibrer de douleur et je me mets à l’écart. Et j’ai mal.
J’entends le téléphone sonner, que j’aimerai te parler, papoter mais je ne peux pas. Le comprendras-tu? Je préfère parfois te dire que je n’étais pas là, que je n’avais pas entendu. Pardonne moi.

J’ai mal et j’ai si peur. Punaise je ne veux pas me ménager. Ce n’est pas cela la vie, Ma Vie !! Que va être ma vie de famille, sociale, professionnelle à venir ?
Allo docteur je crois qu’il faut que l’on se voit, ma bulle éclate et je tremble de terreur …..

20120903-090725.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !Mamá Chronique

9 comments on “Quand ma bulle éclate”

  1. Coucou!!
    je connais tellement ca avec mon mari et 2 de mes filles ( 3 sont touchées mais 2 en souffre +)
    faut pas t’isoler…surtout pas! mon mari pendant plusieurs moi il y a quelques années s’isolait. en repas de famille ou amis il se mettait au bout de la table pour pas qu on voit qu il ne suivait pas, parfois il me disait  » qu ‘est ce qu il a dit?  »
    ton ressentit me bouleverse vraiment, je sais a quel point c’est dur même si vos souicis auditive sont differents ca se rejoint un peu…
    je te souhaite beaucoup de courage et tu sais que je suis là…
    des bisous caramélisé bretons, des calins pleins de bon beurre!

  2. oh ma belle, j’ai mal de lire tellement de souffrance <3
    anais est quand meme degueulasse de t'envoyer des calins pleins de beurre quand meme!!
    plein de bisous iodees !!

  3. Hello ma chère amie !
    Je suis désolée de lire cette douleur physique et surtout morale dans ce message. J’espère de tout coeur que ton médecin va savoir t’accompagner et t’aider pour surmonter tout ça, avec la grande force qui est en toi, je ne doute pas que tu vas y arriver, même si pour l’instant tu te sens comme une minuscule grenouille au bord d’une mer immense …
    Je t’envoie plein d’ondes positives, et je ne t’appelerai pas tout de suite, mais toi, si tu veux, tu peux, et quand tu veux !
    Gros bisous !

  4. Je suis encore boulversée pas tes mots… maux. Tu as un don d’écriture tu sais si bien partager tes ressentis. Pour cette épreuve je t’offre tout plein de chaudoudoux (mots doux) pour te donner du courage. Je sens en toi une force qui t’aidera à surmonter cette nouelle étape difficile. Si tu as besoin n’hésite pas.
    Bises
    Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *