Ta vie c’est comme des montagnes russes mon Zebulon.
Un immense manège qui t’attire , qui t’appelle et pourtant tu n’as pas l’age autorisé pour monter dedans.
Ce manège t’appelle, c’est plus fort que toi. Lors tu hurles, tu te débats, rien ni personne ne pourras t’empêcher de monter dedans!

Malgré la boule au ventre, nous montons avec toi. Impossible de te laisser seul dans cette aventure! Nous mettons tous nos ceintures de sécurité, je te mets ton harnais. Tu ne peux pas m’empêcher de te protéger, malgré toi. L’attente est longue pour toi et bien trop courte selon moi. Je tente vainement de te faire redescendre, en te disant que tu es peut être encore trop jeune pour tout ceci. Que l’on peut remettre cette expérience à plus tard, que tu as le temps. Donne moi du temps …

Je n’ai pas le temps de finir d’essayer de te raisonner, que déjà le bouton de la vie a été enclenché. pas le temps de prendre notre respiration et nous voilà propulsé sur le haut, vers le sommet. Prêt à toucher le soleil! Tu ries aux éclats, tu veux aller encore plus haut, plus vite, toujours et encore. Je te regarde en serrant très fort ta main. tu la retires en me disant « je suis grand Mamá ». Je cherche la main de papa, lui pourra me rassurer. Son visage illumine un large sourire « laisse toi aller, ne crains rien, tout va bien se passer, n’aies pas peur !!! ». Malgré tous mes efforts, je ne suis pas sereine face à cette ascension, je sais qu’après il y a la chute. Je ne veux pas qu’il ait mal. Je serre fort mon fauteuil, je ferme les yeux espérant que tout se passera bien. Il me l’a promis.

On arrive très vite au point culminant, trop vite selon moi. Mais je dois avouer que la vue est magnifique. On se sent libre et fort de tout réaliser, de tout accomplir. Quelle agréable sensation ….
Sensation fugace si on tente de regarder ce qui nous attend. Une chute vertigineuse, une pente abrupte qui fait exploser le cœur dans la poitrine. L’adrénaline que certain trouve délicieuse et exaltante. Et des virages où nous sommes presque à terre, penchés. Mais pas le temps de voir tout se qui se passe. Pas le temps de tout comprendre, de tout réfléchir, juste vivre à pleine vitesse. Je cries de peur et toi de bonheur.

Je te regarde vivre à toute vitesse, tu cries de joie et ainsi de peur mais jamais tu ne souhaites descendre de cette montagne russe. Tu en redemandes encore et toujours plus. Toujours plus vite, toujours plus haut, au risque de parfois perdre pied, de ne pas tout gérer mais la vie tu veux la ressentir ainsi. Tu veux la vivre dans sa totalité. Les sentiments te transpercent par leur intensité. Tu aimes comme tu détestes, à leur maximum au risque d’être submergé. Au risque de ne plus gérer mais qu’importe. C’est ta fureur de vivre.

Aujourd’hui, tu es heureux, tu as 5 ans. Tu vas après les vacances scolaires intégrer la Grande section de maternelle. Tu vas chez les grands, pour apprendre, pour réfléchir, pour grandir comme tu me dis. Je ne sais pas si cette décision est la bonne. Mais tu me dis que c’est ce dont tu as besoin, alors je te fais confiance.
Demain, tu vas une fois de plus te faire opérer pour tes oreilles. Tu vas entendre à nouveau correctement et nous allons avec ton papa une fois de plus prier le Dieu des oreilles.

Je déteste les manèges à grande vitesse, je déteste quand cela va trop vite, trop fort. Je déteste quand on a la sensation de perdre pied, de ne pas avoir de prise sur les choses. Mais pour autant je te suis, je m’accroche, je mets ma ceinture de sécurité et j’essaie d’ouvrir les yeux quand j’ai la sensation que mon cœur va sortir de ma poitrine!!!
Promis mon Zebulon, tu peux compter sur moi pour être ton point d’ancrage, si ta vie tourbillonne trop vite.

Joyeux 5 ans mon Zebulon.

Te quiero

Mamá

Ta vie comme des montagnes russes

Rendez-vous sur Hellocoton !Mamá Chronique

3 comments on “Ta vie c’est comme des montagnes russes”

  1. Joyeux anniversaire à ce Zébulon, petit chevalier sans peur et sans reproche ! Allez, accroche-toi ma belle, et ouvre les yeux, tu vas réussir à le suivre et tu seras là pour le soutenir dans les moments de crise … et pour la Grande Section, si la décision a été prise en concertation avec l’équipe enseignante, soit sûre que c’est le bon choix, qui va lui permettre de s’épanouir !
    Plein de gros bisous à vous 4 !
    PS : tu ne m’as pas répondu pour le livre du Lapin que je voulais t’envoyer …

    • Merci ma belle.
      Avec grand plaisir pour le livre. On est en plein déménagement alors je te donnerai mon adresse dans quelques jours. Bisous à partager avec tes amours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *