Non, je ne m’habituerai jamais !

 

20130428-203317.jpg

« Zebulon se fait opérer mardi? Encore? Bon mais n’empêche tu as l’habitude maintenant! C’est la routine? »
Voilà ce que j’entends depuis quelques jours. Depuis le 14 Février 2012 Saucisse a été opérée 5 fois et Zebulon connaîtra sa 2ème opération et pourtant ….

Et pourtant, mon cœur se serre et mon ventre tremble. Je vais préparer mon petit une fois de plus, je vais lui mettre son armure de Chevalier des monstres. Je vais une fois de plus lui expliquer où nous allons mardi, ce qui va se passer. Des mots simples, des mots qui se voudront rassurants, des mots pour soigner ses maux. On va voir le docteur Tonton comme il l’appelle …

Ma Saucisse lui parlera des jolies portes qui vont venir se loger dans ses oreilles. Adieu les monstres, bonjour la douce mélodie de la vie! Je sais que tout ceci est pour son bien, que tout ceci le soulagera. Il nous entendra correctement et les monstres partirons enfin. Je le sais et pourtant …

Et pourtant … Chaque fois est différente. Le même lieu, la même odeur, la même heure, le même médecin mais notre bagage est à chaque fois plus lourd. Ne pas penser aux autres fois. Ne pas penser à après, qu’il y en aura sûrement une prochaine. S’entendre lui dire « c’est fini, je t’assure c’est fini ». Mentir à soi-même, apaiser sa propre angoisse et les préserver pour leur donner du courage, encore et encore.
Lassitude de tous, lassitude de ces petits bonds en avant et de ces marches arrières trop rapides. La Casa se crispe lors des deniers instants. Mais on avance car on gagnera !!!

Et pourtant mardi tout ceci sera différent. Pour la première fois, le ChefChronique ne sera pas à nos côtés. Obligations professionnelles incontournables. Pour la première fois, je traverserai ce long couloir d’hôpital, seule avec mon Zebulon. Je serai seule face à l’ascenseur à l’attendre. De longues minutes qu’une tablette de chocolat se saura apaiser. Je vais devoir puiser en moi et ne pas me laisser envahir par l’angoisse. Gérer, j’en suis capable, j’en ai la force pourtant je doute … de moi. Ne rien laisser transparaître. Je ne pourrai pas me cacher derrière mon Homme. Je dois être le pilier.

Je ne montre rien. Seules des plaques d’angoisse me trahissent. Je respire à fond, je ravale mes larmes. Je dois tenir la barque pour mon Zebulon et pour le ChefChronique, qui vit mal d’être loin de nous pour cette étape. Nous avons toujours tout fait ensemble. Il doit rester serein, un entretien important l’attend.

Oui, mardi sera une nouvelle étape dans notre parcours ORL. Oui, je sais ce qui va se passer, les gestes à avoir. Oui, je le sais mais pourtant je ne m’habitue pas et heureusement. Qu’importe l’âge, qu’importe la gravité, emmener son enfant à l’hôpital n’est pas chose normale, ce n’est pas une « routine ».

388528famillehellocoton

Rendez-vous sur Hellocoton !Mamá Chronique

19 Replies to “Non, je ne m’habituerai jamais !”

  1. Bon courage !!! et vivement mercredi alors !! Plein d’ondes positives pour vous tous même pas ensemble !

  2. Re-bonsoir ma chère amie !
    Oui, c’est évident que tu ne vas jamais t’habituer à ce genre de choses !
    J’espère que l’opération va bien se passer et que tu n’auras pas le temps de trop angoisser. Et j’espère aussi que l’entretien de ton homme se déroulera vite et bien, pour qu’il vienne vite vous rejoindre !
    Gros bisous !

  3. courage <3

  4. Tu as raison, ce n’est pas une routine. Bon courage à vous et je penserai à vous mardi.

  5. en effet c’est une expérience difficile que j’ai vécue pour la première fois il y a 2 semaines. Même si ce n’était que pour 24h, c’était une expérience difficile pour nous.
    Je pense fort à vous.
    Bisous

  6. Coucou Angélique, mon amie,
    Non on ne s’habitue jamais…. je ne compte plus les fois ou j’ai aussi attendu que mes enfants remontent de ce bloc…la boule au ventre a chaque fois.
    Non on ne s’habitue pas a ce regard lorsque l’equipe les decende au bloc, ce sentiment d’abandon des 2 cotés… cet arrachement que l’on ressent.
    Non on ne s ahabituera

  7. je continue j ai beugué!
    Non on ne s habituera jamais a la nuit qui precede l’intervention, courte, amer et stressante…
    non on ne s’habituera jamais a ce silence durant le trajet du au stress
    C’est un mal pour un bien, mais on s habituera jamais!
    Ceux qui s habitue on surement pas de coeur…mon coeur de maman lui ne peut pas s habituer!

  8. Bonsoir aux mamans.
    Non on ne s’habitue pas et le cœur ni les tripes ne s’habitueront. La mamie que je suis vous dit bon courage. Mon petit-fils à déjà été opéré trois fois de ces oreilles lorsqu’il était petit. Ma fille à eu la chance de pouvoir rester auprès de lui dans la chambre. Je pense à vous maman de tout âge. Ce sont des épreuves tristes et difficiles, je comprends. Courage pour deux maman, après tout ira mieux.
    Bisous aux mamans.

  9. Bon courage pour cette épreuve…

  10. <3 courage je vous envoie mille bisous <3

  11. Je te souhaite énormément de courage pour cette nouvelle épreuve dont je n’imagine même pas le dixième niveau angoisse.

  12. Comme je comprends, comment s’habituer à la souffrance et à l’angoisse d’un enfant, de son enfant ?
    Ces mots sont dérisoires face à votre peine à tous, mais mes pensées vous accompagneront. Et tu seras forte, parce que l’amour est fort.

  13. Comment peut-on oser te dire que tu es habituée… ?

    Bon courage ma belle, plein de bisous pour ton Zébulon ♥

  14. courage !!! ce n’est vraiment pas évident… de gros bisous pour toi et ton Zébulon !!!

  15. Non ma Belle, on ne s’habitue jamais à ce genre de choses, il te faut redoubler un peu plus de courage à chaque fois, je ne peux que t’envoyer le mien en plus <3 <3 <3
    Toutes mes bonnes ondes au Chef Chronique, et toutes mes pensées, mon courage et ma force à toi et ton Zébulon <3 <3 <3 <3 <3

  16. Impossible de s’habituer à des choses pareilles ; j’essaie d’imaginer ce que vous vivez, et je pressens combien c’est difficile. Je vous envoie à tous les quatre mille pensées et beaucoup de courage pour cette nouvelle étape <3

  17. Plein de courage dans cette épreuve!!!!! Bises

  18. Tout à fait d’accord. Je me serais occupé avec plaisir de ton Zébulon mais je ne travaille pas dans le bloc du Dr Tonton 🙁
    Même en étant du métier j’ai toujours le coeur qui se serre quand je vois les portes se refermer sur les mamans et les papas. Plein de courage ma belle <3

  19. C’est son enfant qu’on laisse partir, avec des inconnus (ou presque), derrière des portes où l’on ne sait pas ce qu’il se passe.
    Son regard quand il nous quitte (ou qu’on le quitte d’ailleurs)
    C’est horrible et NON on ne peut pas s’habituer …
    Mes pensées iront vers vous demain (paroles d’oreilles foireuses ^^)
    <3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.