acouphene

Trop longtemps il a été pensé que les enfants ne souffraient pas d’acouphènes.

Reconnus chez l’adulte, les acouphènes sont perçus de façon continue ou intermittente, sont de tonalité grave ou aiguë, dans une seule ou deux oreilles. Ce sont des sensations auditives qui ne sont pas causées par des bruits extérieurs mais qui sont décrits comme des bourdonnements, froissements, sifflements d’une cocotte minute …

Traumatisme sonore, vieillissement de l’oreille ou pathologie du système auditif sont autant d’éléments pouvant créer des acouphènes. L’acouphène n’est pas une maladie en soi, il n’est qu’un symptôme. Les acouphènes sont difficiles à traiter car on n’en connait pas toujours la cause et ne sont pas toujours associés à une perte auditive. L’impact sur la qualité de vie de l’acouphène peut être considérable. Il peut créer des difficultés d’endormissement mais aussi de l’irritabilité, un état anxieux ou bien encore générer des troubles de la concentration et du comportement. L’acouphène est « une souffrance comparable à la douleur ».

L’adulte exprime ce mal qui est au coeur de ses oreilles mais l’enfant ne le vit pas ainsi. Il porte un regard différent sur l’acouphène. Il n’apporte pas forcement de signification médicale à la présence et l’apparition de l’acouphène. Sa capacité à s’ouvrir au monde extérieur lui permet plus facilement de faire abstraction de ce mal.

Ce mal est un réel handicap et un handicap invisible. Inaudible pour nous mais qui peut plonger nos enfants dans une réelle détresse. Mama de 2 gones ayant des otites séro-muqueuses chroniques, je suis la mama de 2 petits acouphéniques. Les périodes de pics d’acouphènes sont très souvent liés à ces otites. La tête dans une machine à laver mode essorage, des monstres qui crient, des araignées qui grattent et croquent, sont autant de petits noms que la Casa leurs a donnés! Mais une fois les otites guéries, les acouphènes persistent parfois.

Saucisse, après des poses successives de diabolos, a pour le moment (prudence quand tu me tiens) une audition normale. Mais à l’école, elle n’entend pas bien la maîtresse, la fatigue est immense et elle veut se blottir dans mes bras, dans le silence. Une énième visite ORL et un « mama je t’assure j’ai des bruits dans mes oreilles!!’. Zebulon lui se frotte l’oreille, se la gratte et parfois se tape la tête. Les araignées l’embêtent de trop, elles sont là, et tout en lui explose. Il recherche lui la musique, un bruit perpétuel qui couvrirait ces vilaines bêtes. La récente pose de ses diabolos est pour lui synonyme d’apaisement des acouphènes.

Que faire en tant que parents?

Ne pas trop leur en parler mais surtout les écouter et les rassurer. Ne pas rajouter un état d’anxiété et leur apprendre à vivre avec, en trouvant des astuces. Le soir mes gones s’endorment au son de la musique classique, toute douce, juste pour couvrir les acouphènes et faciliter l’endormissement. Donner à Saucisse des astuces pour ne plus les écouter mais entendre le son de la maîtresse qui lit une histoire. Leur faire comprendre que l’acouphène est présent oui mais ne doit pas leur faire peur. Travail de longue haleine!!!! Et nous n’en sommes qu’au début!!! Il existe également des thérapies comportementales et sonores qui aident les patients, par des exercices de relaxation et de concentration à « essayer » de passer outre les acouphènes et ainsi entrée dans un « processus d’habituation ».

Face au corps enseignants, au personnel de la crèche, amis et famille, nous nous sommes trop souvent heurtés à de l’imcompréhension. Car ce mal est peu connu et difficile à décrire et encore plus chez un enfant. Mais il est primordial d’être à l’écoute de ce mal car il a un véritable impact sur sa vie sociale, familiale et scolaire. Je vous encourage à visiter les sites des France Acouphènes, qui est une mine de renseignement mais aussi qui propose une vraie écoute aux patients et familles. Et une petite vidéo issue du Magazine de la Santé sur les acouphènes.

Billet à partager encore et encore pour tendre l’oreille sur ce mal silencieux.

Billet à partager encore plus pour que les parents d’acouphéniques viennent partager avec la Casa sur leur chemin, leur parcours et leurs astuces.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !Mamá Chronique

4 comments on “Mes enfants ont des acouphènes”

  1. Je ne connais pas ce problème mais je me doute que c’est plus que désagréable. Bon courage pour toute la famille. Je pense souvent à toi et les problèmes que vous rencontrez. Je suis de tout cœur. Gros bisous
    MB2

  2. Pour avoir des acouphènes et une perte auditive, je crois savoir ce que c’est quoique en tant qu’adulte, ça dot être moins pire que pour des enfants. Je ne sais qu’une chose c’est que c’est une maladie qui ne se voit pas donc elle n’existe pas …. y compris certaines fois pour le corps médical. On m’a dit que des séances d’ostéopathie pouvaient améliorer les acouphènes. C’est ce que j’essayerai à la rentrée. Bon courage à saucisse et zébulon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *