5 ans que la Casa est ballottée, malmenée par les oreilles. Une vie familiale trop souvent rythmée par les oscillations des audiogrammes. Une harmonie fissurée par les colères et crises de douleur ou de peur. Des rdv Orl vécus avec stress et angoisse. Des enfants bien trop souvent opérés… Des kilos de chocolat engloutis….

Dans ce tourbillon, nous avons toujours su faire face. Trouver les ressources pour aider et accompagner nos enfants dans ces étapes. Plongés dans nos lecteurs, nous cherchions des pistes, des clefs pour franchir les crises et les doutes. Chaque jour un pas de plus vers le retour à la sérénité. Chaque jour une remise en cause de notre rôle de parent. Comment pouvons nous l’aider au mieux ? Comment gérer la colère? De longues heures à discuter à deux pour être dans la même intention, pour aller dans la même direction. Ce juste milieu entre la volonté de les couver, les protéger (peut-être les surprotéger), et les pousser vers le monde, le bruit, la collectivité…
De longues heures de silence aussi. Chacun vit l’instant avec ses émotions. Des sentiments que l’on ne souhaite pas partager à l’autre, des moments solitaires où parfois on se perd un peu. Des kilos de chocolat engloutis…

Puis les événements se bousculent, une dernière opération pour Zebulon avec des promesses de jours paisibles. Une adaptation aux bruits plus difficile, la confrontation à la collectivité terrorisante, des nuits agitées, des jours compliqués. Cette fois-ci, la Casa ne parvient pas à totalement se relever de cette étape. Pas qu’elle soit plus difficile que les autres mais nos coeurs et nos corps sont fatigués. Zebulon a besoin d’aide, la Casa à besoin d’un accompagnement. Nous prenons la décision de commencer une thérapie. Phénomène des vases communiqaunts, chaque membre de la famille influe sur les autres. Zebulon est le point de départ pour notre démarche, mais nous allons tous faire un travail… pour lâcher-prise sur les oreilles.

Lundi ce sera notre premier rdv. Zebulon, le ChefChronique et moi. Puis une prochaine fois nous irons tous, toute la Casa. J’ai déjà eu un premier contact téléphonique avec cette personne. Un contact de près de 30 minutes durant lequel j’ai déjà senti un bagage de culpabilité se poser à terre. Des mots doux, des mots réconfortants et une grande écoute.

Nous allons travailler sur la gestion du bruit pour Zebulon, l’angoisse de l’école et de son sentiment de rejet de l’école.  » Mamá il y a trop de bruit à l’école, je déteste l’école! ». Nous allons travailler également sur la gestion des émotions de Zebulon et l’aider à mieux se centrer. Nous allons nous poser, poser nos mots sur 5 ans d’émotions, nous allons passer un peu le relais et poser notre culpabilité.

Un premier contact qui m’a profondément touché. « Madame, je sens tout l’amour qu’il y a dans votre foyer. Tout l’amour que vous portez à vos enfants. Je sens que vous êtes une maman bienveillante pour vos enfants, laissez moi vous aider à passer le relais ». Une discussion qui a déjà eu des répercussions positives sur nous. Zebulon attend ce rdv aussi « Mamá je veux voir cette dame pour lui raconter tout ce qui est difficile pour moi et tout ce bruit ! »

Une nouvelle étape pour la Casa. Une nouvelle aventure vers en mieux-être, un mieux-vivre ensemble !!
image

Rendez-vous sur Hellocoton !Mamá Chronique

4 comments on “En chemin vers le lâcher-prise… des oreilles”

  1. Comme toujours c’est avec retard que je te lis.
    Je trouve merveilleux votre idée de partager. Je pense que cela vous est bénéfique à vous 4.
    Bon courage. Passez de bonnes Pâques. Bisous à tous MB2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *