ecoutemeslevres

Ce roman ado de Jana Novotny Hunter, nous plonge dans la vie d’une jeune sourde de 17 ans. Cathy , dit Cat a perdu l’audition à 5 ans suite à une méningite.

Tout les cliquetis, clapotis, tintements, bruissements, grondements, tous les petits bruits de ma vie résonnaient à mes oreilles rien que pour moi, jusqu’au jour où il y a eu comme une explosion dans ma tête, une douleur fulgurante, et puis, pouf! le silence.

Ses parents l’on alors inscrit dans un internat pédagogique pour enfant déficient auditifs, surnommé par les résidents la « cité des sourds« . Cet institut est régi par une règle tacite: signeurs et oralistes ne se mélangent pas. Certains choisissent d’utiliser la langue des signes et d’autres de lire sur les lèvres. Cat est signeuse comme sa meilleurs amie Bee. A 17 ans, Cat se pose énormément de questions sur la vie qu’elle aura dans le monde extérieur. Bien protégée dans l’institut, comment fera-t-elle en dehors, dans le monde des entendants? Dans un an, elle rentre à l’Université et elle devra apprendre à communiquer avec les entendants si elle ne veut pas être exclue de leur monde. Poussée par son amour pour un jeune oraliste Joey, Cat décide de devenir elle même oraliste. Elle fait alors face à la désapprobation de son amie et se retrouve confrontée à l’agressivité des signeurs. Devant toute l’école, elle porte le débat de la communication totale et de l’intégration des sourds dans le monde des entendants.

Je dis que nous sommes différents et pourtant semblables. Je parle de la beauté de la langue des signes et de la libérations de pouvoir de parler. Mais surtout j’insiste sur le fait que chaque sourd a le droit de choisir son mode de communication. Ma voix n’est pas belle, je ne connais pas tous les mots, mais mes signes sont fort.

Ce roman se lit très facilement, dès 12 ans. Je l’ai dévoré en une soirée. Bien qu’il s’adresse à un lectorat adolescent, nous avons tous à apprendre avec cette histoire. Cat nous plonge intimement dans sa vie, ses doutes, ses difficultés et nous confronte au clivage signeur, oraliste. Nous sommes plongés dans cette atmosphère d’agressivité où 2 clans s’affrontent réellement, où 2 clans veulent communiquer.

La communication totale est un terme inventé par Roy Holcomb. Il s’agit d’un système d’enseignement pour les sourds qui préconise l’utilisation de toutes les méthodes: la langue des signes, la parole, la lecture labiale, les prothèses auditives. Les enseignants utilisant la communication totale parlent et signent en même temps. « total communication » n’est pas une langue mais plutôt une philosophie ou une théorie d’apprentissage. Le principe est d’utiliser la méthode qui répond au mieux aux besoins et aux capacités de l’enfant sourd.

Ce roman pose un constat: les personnes sourdes doivent vivre sans entendre et sans parler dans une société qui utilise de façon quasi exclusive un canal de communication audio oral. Une langue ne sert pas uniquement à communiquer mais elle pose également une certaine manière de percevoir le monde, de le nommer et d’interagir avec lui. Certaine conception éducative fait débat: s’attacher à établir la parole vocale et n’appréhender de l’individu que sa déficience sensorielle ou bien considérer la parole gestuelle sans l’inférioriser et prendre en compte la surdité de façon collective. C’est une question de fond, toujours actuelle qui traduit une certaine conception humaniste de la personne. Pour aller plus loin sur le sujet, je vous recommande l’ouvrage de Fabrice Bertin Les sourds une minorité invisible.

Rendez-vous sur Hellocoton !Mamá Chronique

1 comment on “[Envie de lire] Ecoute mes lèvres Jana Novotny Hunter”

  1. Je crois que tu me donnes envie de lire ce livre, j’ai une cousine qui est sourde de naissance parce que ma tante a été en contact avec une personne qui avait la rougeole.
    Je ne l’ai pas beaucoup cotoyée parce que la famille était très compliquée, mais aujourd’hui ton post me fait penser à elle qui a vécu ces années, mois dans ce type d’école, elle y a rencontré son ami malentendant aussi, ils ont eu quelques enfants et j’ai pu voir sur internet qu’elle continuait heureusement sa vie dans notre monde entendant, et qu’elle semble y avoir trouvé sa place. Bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *