plage

« Bonjour Angélique, c’est J. »
Un appel, une voix, une histoire, son histoire et un peu de la mienne.
J’entends sa voix et tout se bouscule dans ma tête. Et tout s’ accélère. Quelques heures ont suffi à confirmer la véracité des faits, tout vérifier pour se protéger, nous protéger. On ne peut pas avancer sans être certain. Trop de conséquences, trop de vies en jeu.
« Je t’ai cherché depuis 20 ans »
 » Mais on nous a dit qu’elle était morte!  »
 » Je savais que tu existais »
 » ta place, celle qui te reviens …. »

Je griffonne ses mots pour essayer de saisir ce moment. Pour le rendre un peu plus réel. C’est le premier jour de ma nouvelle vie. Plus ne sera pareil, je ne serai plus jamais la même.

Ce matin, j’ai montré à ma Saucisse les photos de sa famille. Des oncles, des tantes et de sa grand-mère. Une si belle femme. Mais une femme meurtrie, cabossée par la vie, par ses choix. Les ramifications de notre arbre se forment, poussent.

Tout ceci fait peur. J’ai la nausée, des crampes au ventre. Sensation d’accoucher, de naître. Peur et vouloir partir loin, me dire que tout ceci n’est pas vrai mais rester. S »accrocher. Puiser en soin cette force et faire appel à ma bonne étoile. Prier. Hurler.

Ce matin, je me maquille. Je regarde ce visage qui est le mien mais aussi un bout d’eux. Ce nez, ce menton. Ne plus imaginer et savoir. Ne plus fantasmer mais vivre.

Une rencontre est prévue. Une présentation. Un moment suspendu. 33 ans après.

Rendez-vous sur Hellocoton !Mamá Chronique

18 comments on “Je dessine l’arbre de mes origines”

  1. Je suis contente pour toi, même si c’est dur, même si cela demande du courage pour voir tout ça en face … mais je sais que tu n’en manques pas !
    Plein de gros bisous pluvieux à partager avec le reste de la Casa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *