Le Toit du Monde #1

« Les passagers à destination de Munich sont priés de se rendre porte C, embarquement immédiat! »

Sac à dos, billet en main, les derniers conseils « Sois prudente! Tu sais que là où tu vas, il ne faut pas faire de bêtises! », un au revoir et me voilà embarquée pour le voyage de ma vie, destination le Tibet ! Ce long voyage de près de 7427,29 km me fait faire escales à Munich pour rejoindre mon groupe, puis Doha et enfin Katmandou. Ce ne sera que quelques jours plus tard que j’atteindrai le Tibet.

L’excitation est à son comble. Me voilà embarquée vers une destination rêvée mais inconnue, à rencontrer des personnes inconnues et livrée à moi même. Me voici seule face à mon destin, et je prends conscience de la responsabilité de me actes. Mon voyage aurait pu être annulé au dernier moment tant le contexte politique au Tibet est houleux et sensible. J’avais conscience que mon voyage n’était pas seulement touristique mais aussi militant. Ce pays m’interpellait depuis toute petite, je ne saurai l’expliquer. Ce peuple sage, ce peuple meurtri ne me laissait pas indifférente. Me rendre dans ce pays c’est reconnaitre leur existence. Je savais que les autorités chinoises ne raffolaient pas des touristes et qu’un seul faux pas pourrait mettre ma liberté en danger. Il faut se rappeler que depuis 1959, la Chine s’est approprié le Tibet politiquement, socialement, économiquement, culturellement et géographiquement. Le Tibet était auparavant un état historiquement indépendant et souverain, possédant son propre système politique , les institutions du Dalaï Lama et du Panchen Lama, son armée, sa langue et sa religion. Voyage empreint de magie, voyage empreint de beauté mais aussi de spiritualité. Je ne suis pas bouddhiste mais cette philosophie de vie m’interpelle. Je me rends dans ce pays sans à priori, sans idées préconçues, je me laisse bercer par les paysages, les rencontres et les enseignements que l’on m’a offerts.

CIMG1507 CIMG1502 CIMG1508 CIMG1502

Je ne résiste pas à vous mettre un « petit » poème de Dhondup Gyal, écrit en 1981. Poème moderne écrit après la révolution culturelle caractéristique d’un nouvel élan pour la culture tibétaine: « la jeunesse doit se réveiller, étudier, comprendre la culture du pays des neiges, et cela avec la force et la puissance d’une cascade ». 

« Cascade de jeunesse »

Le ciel bleu clair,
La chaleur du soleil,
Le parfum des fleurs,
La montagne majestueuse,

Aima !

Mais beaucoup plus beau que tout cela,
Une cascade de jeunesse
D’une falaise abrupte.

Regarde !

Rayons brillants, blanc pur,
Déployés comme les plumes du paon,
Le plumage du perroquet,
Les motifs sur brocard de soie.

Écoute !

Le bruit de l’eau jaillissant,
Clair et plaisant,
La musique d’ange,
Mélodie sans taches,
La musique des dieux,
Pure depuis la source,

Kyi !

Ce n’est pas une cascade ordinaire,
Elle possède une qualité majestueuse,
Un cœur intrépide,
D’un incomparable orgueil,
Un puissant corps,
Orné de bijoux magnifiques,
Musique des plus mélodieuses.

Tout cela !

La cascade torrentielle,
La glorieuse jeunesse du pays des neiges.

Tout cela !

En l’année mille neuf cent quatre-vingts,
Le pouvoir du cœur et la créativité
De la jeunesse tibétaine,
La lutte pour la dignité,
La musique de la jeunesse.

Kyi ! Kyi !

Ô ! Jeunesse en cascade,
Cascade de jeunesse.

Où as-tu obtenu le cœur intrépide,
La confiance incommensurable,
Une inflexible fierté,

Une puissance infinie ?

Oui !

La pluie pendant les trois mois du printemps,
Les nouvelles récoltes pendant les trois mois d’été,
Les grêles et les orages pendant les trois mois d’automne,
La glace et la neige pendant les trois mois d’hiver.

Et plus !

Eau de la montagne, prairie, vallée, ravin…

En résumé !

L’eau prometteuse,
L’eau de la prospérité,
L’eau de la réalisation,
L’eau de la perfection,
L’eau aux huit puretés.

Les mille et une qualités de l’eau.

Tu es l’eau de l’amitié,
Tu as l’audace de t’élancer
De la falaise féroce,
Tu es l’eau universelle,
Tu bondis avec courage dans la vallée en bas,
Fière de prendre ce qui est nouveau.

Tu as une ouverture d’esprit, un corps puissant,
Et une apparence majestueuse,
Sans arrogance et sans souillure.
Ta source est profonde,
Ayant rejeté toute impureté,
Ton esprit est sans taches,
Ta jeunesse une splendeur.

Cascade !

Tu es témoin de l’histoire,
Le chemin du futur.
La respiration et le soulèvement du pays des neiges est écrit sur chacune de tes gouttes.
L’essor et le développement du pays des neiges
Brille en chacun de tes rayons.

Sans toi !

Où peut-on acérer l’épée du langage,
Où peut-on aiguiser l’épée de notre habileté.

Sans toi !

L’arbre de la médecine ne peut pas fleurir,
La philosophie et le bouddhisme ne peuvent pas porter de fruit.

Peut-être !

S’attardant dans ton esprit de cristal,
Les blessures de l’histoire,
Les cicatrices d’anciennes batailles,
Les lésions de l’ignorance,
Rien n’est possible.

Pourquoi !

Tu possèdes fierté, majesté, et force de jeunesse.
Tu ne laisseras jamais la glace de l’hiver t’arrêter ou engourdir ton esprit,
Cent entailles d’une épée courroucée ne peut arrêter ton courant.

Pourquoi !

La source de la cascade réside dans les neiges profondes,
Elle se termine dans le vaste océan.
Ton histoire est longue,
Elle donne naissance à la fierté et à la dignité,
Ton refrain du temps est mélodieux,
notre inspiration est puissante.

Es-ce que tu entends ? Cascade !

Les questions des jeunes du Pays des neiges !

Comment peux-tu laisser le cheval d’un poète souffrir de soif ?
Comment peux-tu laisser l’éléphant de la composition souffrir de la chaleur ?
Comment peux-tu laisser le lion des neiges de la métaphore se couvrir de souillures ?
Comment peux-tu ne pas nourrir l’orphelin de la danse et de la musique ?
Qui va maintenir l’héritage de l’astrologie ?
Qui va accueillir la science ?
Qui va épouser la technologie ?

Hélas, cascade !

Tes réponses claires, lumineuses, harmonieuses vont atteindre nos oreilles.
Elles sont incisées dans notre esprit comme une sculpture sur une roche.

En vérité !

Les mille brillants accomplissements du passé
Ne peuvent servir aujourd’hui.
L’eau salée d’hier ne peut désaltérer la soif d’aujourd’hui.
Le corps flétri de l’histoire est sans vie.
Sans l’âme d’aujourd’hui,
Le pouls du progrès ne battra pas,
Le sang du progrès ne coulera pas,
Un pas en avant ne pourra être fait.

Ô ! Cascade !

Tes douces rides,
Gouttelettes de ton eau jaillissante,
Tu es le symbole de la force de la nouvelle génération du Pays des neiges,
Ton torrent, tes bruits de tonnerre
Sont les nôtres !

Tu montres l’espoir de la nouvelle génération,
Notre génération ne doit pas emprunter ces chemins :
Conservatisme, isolationnisme, ignorance, torpeur,
Retard, barbarisme et réactionnisme.
Ceci n’a pas de fondations dans notre Pays des neiges.

Cascade ! cascade !

Nos esprits vont suivre ton cours,
Notre sang coulera comme le tien,
Dans le cours du temps à venir,
Quelle que soit la difficulté du chemin
Jeunesse tibétaine, abandonne la peur.

Notre peuple !
Un nouveau chemin s’ouvre devant toi,

Regarde !

La nouvelle génération du pays des neiges,
Marche ensemble,

Écoute !

Ce chant harmonieux
Est l’hymne de la jeunesse du pays des neiges,
Sa brillante route
Celle de la fierté de la responsabilité,
Vie joyeuse,
Chant des luttes.

La cascade de jeunesse ne va pas diminuer,
L’eau jamais ne deviendra impure.

C’en est ainsi !

La cascade jaillit des jeunes voix tibétaines.

C’en est ainsi !

La cascade coule des jeunes esprits du Pays des neiges ! ! »

Rendez-vous sur Hellocoton !Mamá Chronique

4 Replies to “Le Toit du Monde #1”

  1. Il est très beau ce poème, plein de vie et d’énergie !
    Je vais suivre avec intérêt la suite de ton voyage !
    Bisous !

  2. […] j’ai sous mes yeux ces drapeaux de prières tibétains. Des drapeaux qui me rappellent tant mon Voyage au Tibet et au Népal en […]

  3. Voila qu ont se rejoint sur l angouement de ce pays <3 c est si rare 😀 ton voyage a du être merveilleux qu elle chance <3

    1. Effectivement ce voyage restera à jamais gravé en moi et j’espère pouvoir y retourner. Reconnaître l’existence de ce peuple, reconnaître leur identité, leur culture. J’espère que l’on pourra échanger à nouveau sur ce pays. Biz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.